Accueil » ADOPTION DES CRYPTOMONNAIES : UN COMBAT QUI FAIT RAGE MÊME EN TEMPS DE GUERRE ?

ADOPTION DES CRYPTOMONNAIES : UN COMBAT QUI FAIT RAGE MÊME EN TEMPS DE GUERRE ?

par Monsieur.K
3 minutes de lecture 🕮

Première semaine de mars 2022, Denys Chmyhal Premier ministre de l’Ukraine demande aux différentes  bourses de cryptomonnaies mondiale (Binance et Coinbase, etc…)  de bannir et geler les fonds des utilisateurs russes.

Cette demande intervient d’une part à un moment où l’Ukraine demande le soutien de la crypto-sphère mondiale pour soutenir le pays via des dons en cryptomonnaies.

L’appel est lancé ! Dans un contexte où les cryptomonnaies peuvent servir de valeur refuge aux Russes qui cherchent  à se couvrir des conséquences de cette guerre et des sanctions mises en place sur le système monétaire et financier de la Russie.

Malgré la solidarité qui a été observée dans la communauté crypto pour venir en aide à l’Ukraine, un bannissement des utilisateurs russes des plateformes cryptos et le gel de leurs avoirs par les bourses de cryptomonnaies centralisées,sont en opposition totale avec la décentralisation : donner aux utilisateurs de crypto-monnaies un contrôle total de leurs avoirs, sans qu’une tierce partie puisse bloquer ou intervenir sur les fonds des utilisateurs.

LES UTILISATEURS CRYPTO SONT ILS ENCORE LIBRES ?

Au-delà de l’idéal de décentralisation et d’une souveraineté financière retrouvée par chaque individu, les exchanges ont déjà refusé l’accès à leur plateforme pour les utilisateurs de certains pays, des restrictions qui ont été prises suite à des réglementations, imposées par les autorités mondiales de régulation de ces derniers.

En replongeant dans les anciennes annonces de Binance liées à l’Ukraine, le discours de la plateforme dans un communiqué publié en juillet  2020 annonçant l’acceptation des dépôts et des retraits en hryvnia ukrainienne (UAH), la plateforme s’oppose donc à une quelconque idée d’exclusion  des utilisateurs de certains pays.

Binance dans ce communiqué, souligne que cet ajout de l’hryvnia ukrainienne s’inscrit dans une mission  « daccroissement,  d’adoption et d’accessibilité par grand public des cryptomonnaies ».

Binance a le choix, dans ce contexte exceptionnel. Contribuer à la diminution de l’adoption grand public des cryptomonnaies en restreignant l’accès aux utilisateurs russes ?

Il est peu probable que la bourse accède à la demande du vice-premier ministre ukrainien.
Changpeng Zhao, PDG de BINANCE, avait même tenu à préciser que le caractère humanitaire du don de 10 millions de dollars de la plateforme de crypto-monnaies à l’Ukraine.

Binance ne semble donc pas vouloir prendre position au profit ou au détriment d’un camp ou de l’autre. 

Qu’en pensent les autres acteurs majeurs ?
Coinbase, selon les communications faites par la plateforme « n’instituera pas d’interdiction générale de toutes les transactions » sur la plateforme.
Un porte-parole de la plateforme avait déclaré au média Decrypt qu’ « une interdiction unilatérale et totale punirait les citoyens russes ordinaires qui endurent une déstabilisation historique de leur monnaie en raison de l’agression de leur gouvernement contre un voisin démocratique ».

Il semblerait donc que les acteurs du monde des crypto-monnaies souhaitent garder la valeur ajoutée de la décentralisation au grand regret des administrations mondiales. 

Articles Similaires

Nos partenaires

QTradingTheory est une communauté cryptos spécialisée dans la defi et les play to earn. Rejoignez plus de 5000 passionnés sur le discord !

© Copyright 2022 – CoinActuCrypto – Made with ❤️