Accueil » Après avoir payé une rançon en bitcoins, une université récupère beaucoup plus !

Après avoir payé une rançon en bitcoins, une université récupère beaucoup plus !

Pas très académique, mais efficace !

par wedges
3 minutes de lecture 🕮

L’image que vous pouvez voir au dessus est une œuvre d’art commémorative d’une cyberattaque commise le 23 décembre 2019 contre l’université de Maastricht (UM). Et cette histoire vient de connaître un tournant inattendu !

Cette université basée aux Pays-Bas, est en effet sur le point de récupérer près de 500 000 € en bitcoins (BTC) après que les autorités policières aient réussi à résoudre la tristement célèbre attaque par ransomware en décembre 2019.
Ce développement insolite de l’histoire est rapporté sur le site de l’université.

En 2019, un piratage par ransomware avait mis à mal l’université : les criminels avaient encrypté des centaines serveurs Windows et de systèmes de sauvegarde, empêchant 25 000 étudiants et employés d’accéder aux données de recherches, à la bibliothèque et au courrier. Les pirates avaient exigé 200 000 € en BTC pour débloquer cet encryptage et l’université, craignant de perdre des données de recherche critiques, avait décidé de payer ce montant.

Le ministère public néerlandais (DDPS) a réussi à saisir un portefeuille de cryptomonnaies ayant une valeur actuelle d’approximativement 500 000 € qui seront remis à disposition de l’université. Ca ne couvrira pas totalement les dégâts occasionnés mais c’est une belle somme qui sera utilisés pour aider les étudiants dans le besoin

Official blog post of the university

Les fonds saisis se trouvent actuellement auprès du DPPS et une procédure judiciaire a été engagée pour transférer les fonds à l’université. Le conseil exécutif de l’université a décidé d’utiliser les fonds récupérés pour aider les étudiants dans le besoin.

La saisie des fonds cryptographiques par les autorités souligne l’importance du système de registre public décentralisé et transparent utilisé par BTC et les cryptomonnaies en général. Alors que les critiques décrivent souvent la crypto comme un système opaque et anonyme privilégié par les criminels, les données de recherche indiquent que moins de 1 % de la crypto actuelle en circulation est associée à des activités illicites.

Les fonds crypto volés et les ransomwares sont d’ailleurs souvent retrouvés et récupérés. Par exemple, les autorités américaines ont réussi à récupérer 2,3 millions de dollars en crypto provenant de la rançon de Colonial Pipeline. Ou Binance avait réussi à récupérer 58 millions de dollars du hack de la plateforme Axie Infinity.

 

Articles Similaires

Nos partenaires

QTradingTheory est une communauté cryptos spécialisée dans la defi et les play to earn. Rejoignez plus de 5000 passionnés sur le discord !

© Copyright 2022 – CoinActuCrypto – Made with ❤️