Accueil » Carrefour fait passer des entretiens dans le metaverse

Carrefour fait passer des entretiens dans le metaverse

le groupe tente d'attirer les nouveaux talents

par johntitor
3 minutes de lecture 🕮

Carrefour innove dans le Metaverse mais licencie dans la vraie vie. Le groupe compte étoffer ses effectifs de 3000 spécialistes en data d’ici à 2026 et pour y arriver, les RH vont jusque dans le metaverse pour les entretiens.

Le groupe Carrefour à acquis en février dernier une land sur le metaverse The Sandbox et espère effacer cette image vieillot et négative qui lui colle à la peau en faisant des entretiens sur le metaverse pour attirer des talents “jeunes et dynamiques”.

Pour séduire des ingénieurs de Polytechnique ou de l’École des mines. Carrefour  a organisé mercredi sa première session de recrutement, en présence d’Alexandre Bompard, son PDG, ou plutôt de son avatar. «Nous sommes un acteur physique, mais nous vivons une transformation digitale de haute intensité,  a-t-il expliqué du haut d’un pupitre virtuel aux trente étudiants venus découvrir Carrefour. Le digital est un trait d’union entre toutes nos activités. Nous avons besoin de data scientists. Je ne vous vends pas du rêve mais des projets concrets.» Parmi eux: optimiser la promotion ou l’assortiment des magasins grâce au traitement de la donnée, ou encore améliorer la recommandation des produits faite aux clients, a expliqué devant des avatars attentifs Élodie Perthuisot, la directrice de la transformation digitale du groupe.

Ce type d’initiative deviendra monnaie courante dans le futur, cela arrange grandement les entreprises car il n’y a pas besoin de déplacer des centaines de candidats, préparer la logistique ou des locaux. En revanche cela creuse encore un peu plus le fossé avec les classes populaires qui n’on pour beaucoup pas encore d’accès internet avec un débit décent, pas spécialement un ordinateurs assez puissant pour faire tourner The Sandbox et encore moins un casque de réalité virtuelle.

Cette initiative de Carrefour a été beaucoup moquée sur les réseaux sociaux mais cela peut lancer une tendance et des nouveaux usages notamment sur le commerce de détail, voici quelques exemples :

  • Ikea a initié une technologie AR pour permettre aux clients de créer leurs espaces à l’aide d’une application ;
  • L’Oréal a lancé sa première gamme de cosmétiques virtuels ;
  • Et Gucci a commencé à vendre des vêtements virtuels avec la paire de baskets Gucci Virtual 25.

Nous avons hâte d’assister à des batailles pour du papier toilettes ou du Nutella sur des carrefour virtuel dans le futur 🙂

Articles Similaires

Nos partenaires

QTradingTheory est une communauté cryptos spécialisée dans la defi et les play to earn. Rejoignez plus de 5000 passionnés sur le discord !

© Copyright 2022 – CoinActuCrypto – Made with ❤️