Accueil » Cryptomonnaies et Royaume-Uni

Cryptomonnaies et Royaume-Uni

God saves the crypto

par wedges
3 minutes de lecture 🕮

Alors que l’Europe ne semble vraiment pas crypto-friendly avec les prévisions de la loi Mica, les autorités britanniques, elles, poursuivent leur projet de plateforme cryptographique.

Le Royaume-Uni pourrait ainsi continuer à s’orienter vers une réglementation favorable aux crypto-monnaies malgré un changement de direction. Le nouveau secrétaire économique du Trésor, Richard Fuller, a réaffirmé la position du gouvernement lors d’un débat sur les actifs numériques, le premier du genre dans le pays. Les partisans des cryptomonnaies craignaient auparavant que les projets de Rishi Sunak ne soient relégués au second plan après l’arrivée de la nouvelle première ministre Liz Truss à la tête du parti. En effet, la stratégie de Rishi Sunak, ancien ministre des finances en Avril, visait à faire du Royaume-Uni un centre mondial de crypto-monnaie et à adopter des monnaies stables comme l’USDC de Circle comme méthode de paiement en Grande-Bretagne.

Le nouveau secrétaire économique du Trésor, Richard Fuller, s’est exprimé en ce sens la semaine dernière lors d’un débat sur la crypto à Westminster, le premier événement de ce type au Royaume-Uni. Les remarques de Fuller sont de nature rassurante envers les acteurs du secteur, même si le secteur aurait préféré voir Rishi Sunak au pouvoir, lui qui voyait le Royaume-Uni comme une plaque tournante de la crypto-monnaie. En effet, l’incertitude régnait après que Sunak ne soit finalement pas devenu le nouveau chef du Parti conservateur, et donc finalement pas le premier ministre non plus. Le siège de chef de parti a été remporté par Liz Truss qui ne semblait pas particulièrement être un fer de lance du secteur des cryptomonnaies.

Les propositions de Rishi Sunak en Avril contenaient un grand nombre de recommandations sur la manière dont les autorités prévoyaient de positionner le Royaume-Uni comme un centre de crypto-monnaies sur le marché mondial, notamment un incubateur, un groupe d’engagement pour les actifs crypto et une initiative NFT, pour n’en citer que quelques-uns. L’adoption possible de stablecoins comme USD Coin (USDC) comme méthode de paiement avait également été mentionnée dans le paquet réglementaire.

Le secrétaire d’État à l’économie, Richard Fuller, a cependant réaffirmé que les projets relatifs aux crypto-monnaies étaient à l’étude, en confirmant deux points essentiels au cours du débat. Tout d’abord, le gouvernement a bien l’intention de mener le projet de loi sur les services et les marchés financiers, visant à actualiser les plans de la plateforme cryptographique, à son terme. Et d’autre part, le projet de loi comprend une proposition de réglementation des stablecoins, ces crypto-actifs qui maintiennent une parité avec un autre actif, généralement une monnaie fiduciaire comme le dollar américain ou une réserve de valeur comme l’or.

Il semble encore une fois qu’en dehors de l’Europe (puisque la Grande Bretagne n’en fait plus partie !), les enjeux du secteur des cryptomonnaies soient mieux compris. Here comes the fuzz….

Articles Similaires

Nos partenaires

QTradingTheory est une communauté cryptos spécialisée dans la defi et les play to earn. Rejoignez plus de 5000 passionnés sur le discord !

© Copyright 2022 – CoinActuCrypto – Made with ❤️