Accueil » La République centrafricaine devient le deuxième pays à adopter le bitcoin comme monnaie légale

La République centrafricaine devient le deuxième pays à adopter le bitcoin comme monnaie légale

Malgré la forte volatilité et la baisse sur les marchés, le roi Bitcoin continue son adoption mondiale.

par johntitor
3 minutes de lecture 🕮

La République centrafricaine est devenue le premier pays d’Afrique, et le deuxième au monde après le Salvador, à faire du bitcoin une monnaie nationale.

Le ministre de l’économie numérique et des télécommunications, Gourna Zacko, et le ministre des finances et du budget, Calixte Nganongo, ont rédigé un projet de loi et un cadre pour la réglementation des crypto-monnaies, faisant du bitcoin une monnaie officielle du pays. Le rapport indique :

“Avec les crypto-monnaies, la République centrafricaine s’oriente vers une nouvelle voie avant-gardiste de développement et de performance économique, un domaine dynamique plébiscité par les investisseurs du monde entier, et toujours présent comme actif à part entière dans les portefeuilles des plus grands acteurs financiers mondiaux.”

Pourquoi cela est important

Le mois dernier, le vice-ministre des Communications et du Multimédia, Datuk Zahidi Zainul Abidin, avait déclaré que le pays devrait envisager de reconnaître le Bitcoin et d’autres crypto-monnaies comme monnaie légale.

La nation sub-saharienne a longtemps souffert de la pauvreté, de la faiblesse des droits de l’homme et de la guerre civile, et l’adoption du bitcoin pourrait aider le pays à œuvrer à la reprise économique et à transformer son infrastructure numérique.

Bitcoin sera accepté comme moyen de paiement dans tout le pays, au même titre que la monnaie nationale de la RCA – le franc CFA centrafricain.

 

L’Afrique en avant garde sur la crypto

Au delà du marché crypto et l’arrivée de l’adoption du bitcoin, cela est aussi une excellente nouvelle pour le continent africain, qui est dans les 1er en termes d’adoption de la crypto.

42 % DES NIGÉRIANS ONT DÉJÀ EU RECOURS À LA CRYPTOMONNAIE, CONTRE 5 % DE FRANÇAIS

Le Kenya, champion du monde

Cette popularité ne concerne pas le seul Nigeria. Si, en volume, les Nigérians sont les plus nombreux à posséder des cryptomonnaies, à l’échelle du continent, ce sont proportionnellement les Kényans qui en sont les plus friands.

Adoption Crypto à travers le monde © Source : Statista 2021

Adoption Crypto à travers le monde © Source : Statista 2021

En effet, le nombre de comptes de possesseurs de cryptomonnaies au Kenya représente 8,5 % de la population du pays, contre 7,1 % en Afrique du Sud et 6,3 % au Nigeria, selon l’entreprise spécialisée singapourienne Triple A.

Selon les estimations de Chain Analysis, autre spécialiste des cryptomonnaies, le taux d’adoption de la crypto-monnaie au Kenya est plus important que celui des États-Unis et de la Chine. Ainsi, le Kenya occupe la 5e place d’un long palmarès de 154 pays concernant le taux d’adoption de cryptomonnaies.

Ces Pays d’Afrique qui ont banni la crypto

le Maroc, la Namibie, l’Algérie ou le Zimbabwe ont interdit l’usage des cryptomonnaies, les résidents de ces pays n’hésitent pas à braver l’interdit.

Malgré l’interdiction dans certains pays Africains, les citoyens bravent l’interdit en passant par les systèmes d’échange de crypto-monnaies de particulier à particulier (P2P). C’est ce qui fait du continent Afrique  le numéro 1 dans les volumes d’échange P2P au niveau mondial.

Articles Similaires

Nos partenaires

QTradingTheory est une communauté cryptos spécialisée dans la defi et les play to earn. Rejoignez plus de 5000 passionnés sur le discord !

© Copyright 2022 – CoinActuCrypto – Made with ❤️