Accueil » La Russie mise sur le bitcoin et envisage d’utiliser les cryptomonnaies pour les transactions internationales.

La Russie mise sur le bitcoin et envisage d’utiliser les cryptomonnaies pour les transactions internationales.

Pourquoi la Russie s'intéresse-elle soudainement au bitcoin, un actif qu'elle ne portait pas dans son cœur quelques mois en arrière?

par johntitor
3 minutes de lecture 🕮

Le ministère russe des finances envisage la possibilité d’utiliser des crypto-monnaies comme le bitcoin pour effectuer des paiements internationaux. Selon un rapport publié vendredi par Interfax, lesdites discussions sont actuellement menées dans le but de revitaliser les entreprises de la Russie avec des partenaires internationaux étant donné que sa capacité à utiliser les infrastructures de paiement traditionnelles est actuellement limitée suite à des sanctions.

“La question de l’utilisation de ces monnaies numériques comme transactions de troc pour les règlements internationaux est activement discutée.” A déclaré Ivan Chebeskov, directeur du département de la politique financière du ministère des Finances  “Si la monnaie numérique est reconnue comme un bien, en principe, dans le cadre des transactions de troc avec cette monnaie numérique, il sera possible de réaliser des opérations sur l’activité économique étrangère.”

Après l’invasion de l’Ukraine au début de l’année, marquant une forte escalade de la guerre russo-ukrainienne, la Russie a été frappée d’un paquet de sanctions de la part des pays alliés de l’OTAN. Outre l’interdiction de voyager et le gel des avoirs, les États-Unis, l’Union européenne et d’autres alliés ont dressé une liste de sanctions financières, notamment l’exclusion des grandes banques russes de Swift et la suppression progressive des importations en provenance de Russie. Toutes ces mesures visaient à paralyser le Kremlin afin d’inciter Poutine à arrêter l’invasion.

En réponse à ces mesures, la Russie a progressivement manifesté son intérêt pour l’utilisation des crypto-monnaies dans le cadre de transactions internationales, malgré les mesures prises par ses antagonistes pour limiter leur utilisation par le pays. “Ce sujet fait l’objet de discussions et mérite, me semble-t-il, que l’on s’y intéresse, étant donné que nous avons des possibilités limitées de règlements dans l’infrastructure de paiement classique et traditionnelle”, a ajouté le responsable.

En mars, Pavel Zalvany, un haut législateur du pays, a déclaré que la Russie envisageait d’accepter les bitcoins ou les monnaies locales pour les exportations de pétrole et de gaz des pays “amis”. En revanche, les pays “inamicaux” ne seraient autorisés à acheter des exportations d’énergie qu’en roubles. À l’époque, M. Zalvany, qui dirige la Douma d’État du pays, avait déclaré que le pays avait exploré d’autres moyens de régler les paiements internationaux, les crypto-monnaies étant une priorité absolue.

Si l’utilisation des crypto-monnaies pour les règlements internationaux peut être bénéfique pour la Russie étant donné que la plupart d’entre elles sont considérées comme des actifs à forte croissance, les experts ont mis en garde contre les risques. D’une part, le bitcoin est très volatile et pourrait poser des problèmes dans le commerce du gaz naturel – les monnaies traditionnelles comme l’euro et le dollar américain sont encore très stables.

La Chine, l’un des plus proches alliés de la Russie, a eu ses propres problèmes avec les crypto-monnaies, en particulier le bitcoin, et a clairement limité l’acceptation du bitcoin pour les paiements (mais c’est surtout pour l’arrivée du Yuan numérique et du CDBC). D’autres pays pourraient également rejeter la proposition de la Russie d’utiliser les crypto-monnaies par crainte de représailles de la part de la communauté internationale.

Articles Similaires

Nos partenaires

QTradingTheory est une communauté cryptos spécialisée dans la defi et les play to earn. Rejoignez plus de 5000 passionnés sur le discord !

© Copyright 2022 – CoinActuCrypto – Made with ❤️