Accueil » le fondateur de Terra dans la mire d’Interpol

le fondateur de Terra dans la mire d’Interpol

Je peux dire une Kwonerie ?

par wedges
3 minutes de lecture 🕮

Les procureurs sud-coréens qui enquêtent sur le fondateur de Terra (LUNA), Do Kwon, auraient demandé à Interpol de placer une “Red Notice” sur l’entrepreneur en crypto-monnaies, car ses allées et venues restent inconnues. Selon un rapport du Financial Times, les procureurs ont également déclaré qu’ils avaient demandé au ministère des Affaires étrangères de Séoul d’annuler le passeport de Kwon, car selon eux il est “manifestement en fuite et n’a pas l’intention de se présenter devant nous pour être interrogé”.

Une “Red Notice” d’Interpol est une demande destinée aux services répressifs du monde entier pour localiser et arrêter provisoirement une personne dans l’attente de son extradition, de sa remise ou d’une action en justice similaire. C’est ce que le bureau du procureur a demandé, en entamant la procédure visant à placer Kwon sur la liste des notices rouges d’Interpol et à révoquer son passeport. Au cours du week-end, Kwon a nié qu’il se soustrayait aux autorités, contrairement à ce qui avait été rapporté.

En mai, l’écosystème Terra a implosé lorsque son stablecoin UST, a vu sa valeur chuter à 0 entrainé par un bankrun sur LUNA, son “collatéral”, causant des dommages d’environ 40 milliards de dollars aux investisseurs. Kwon a été accusé par les autorités sud-coréennes d’être à l’origine d’une fraude de Ponzi, notamment avec la plateforme financière décentralisée Anchor Protocol, basée sur Terra, qui offrait aux investisseurs UST des rendements d’environ 20 %.

Articles Similaires

Nos partenaires

QTradingTheory est une communauté cryptos spécialisée dans la defi et les play to earn. Rejoignez plus de 5000 passionnés sur le discord !

© Copyright 2022 – CoinActuCrypto – Made with ❤️