Accueil » Le gouvernement britannique va lancer son propre NFT.

Le gouvernement britannique va lancer son propre NFT.

Parfois, de la régulation à l'adoption de masse il n'y a qu'un pas.

par johntitor
3 minutes de lecture 🕮

LONDRES – Le gouvernement britannique a annoncé son intention de lancer son propre NFT, dans le cadre d’une initiative visant à devenir un “leader mondial” dans le domaine des crypto-monnaies. Non ce n’est pas un poisson d’avril !

Le potentiel des NFT

Le ministre des Finances Rishi Sunak a demandé à la Royal Mint – l’entreprise publique chargée de frapper les pièces de monnaie pour le Royaume-Uni – de créer et d’émettre le NFT “d’ici l’été”, a déclaré le ministre de la Ville John Glen lors d’un événement fintech à Londres. “Il y aura plus de détails disponibles très bientôt”, a-t-il ajouté.

Les NFT sont des actifs numériques qui représentent la propriété d’un objet virtuel comme une œuvre d’art ou un avatar de jeu vidéo en utilisant la blockchain. Les NFT ont le vent en poupe notamment grâce à l’adoption massive par les célébrités et des grandes entreprises comme David BeckhamMadonnaSnoop dogg , Mike Tyson ou encore Instagram.

Vers une régulation globale des actifs numériques

L’initiative NFT du Royaume-Uni fait partie d’un effort plus large du gouvernement pour “montrer la voie” dans le domaine des crypto-monnaies, selon M. Glen. Le ministre a annoncé un certain nombre de mesures que le Royaume-Uni prendra pour soumettre les actifs numériques à un examen réglementaire plus approfondi, y compris des plans pour :

  • Faire entrer les “stable coin”  dans le cadre de la réglementation britannique actuelle sur les paiements électroniques.
  • Consulter sur un “régime de premier plan” pour réglementer le commerce d’autres crypto-monnaies, y compris le bitcoin.
  • Demander à la Commission juridique d’examiner le statut juridique des communautés basées sur la blockchain, connues sous le nom d’organisations autonomes décentralisées, ou DAO.
  • Examiner le traitement fiscal des prêts de finance décentralisée (DeFi) et du “staking”, qui donne aux utilisateurs de crypto-monnaies la possibilité de percevoir des intérêts sur leur épargne.
  • Créer un groupe d’engagement sur les cryptoactifs qui sera présidé par des ministres et accueillera des membres des régulateurs britanniques et des entreprises de cryptoactifs.
  • Explorer l’application de la technologie blockchain dans l’émission de titres de créance.

“Nous ne devrions pas penser à la réglementation comme une chose statique et rigide”, a déclaré Glen. “Au lieu de cela, nous devrions penser en termes de “code” réglementaire – comme le code informatique – que nous affinons et réécrivons lorsque nous en avons besoin.”


Opinion

Comme on peut le constater le gouvernement britannique prévoit d’utiliser la Blockchain et les NFT à son avantage. En profitant du fait que c’est un domaine encore jeune, en manque de reconnaissance et sans leader ou représentant.

Cela va à l’encontre de l’idée initiale de Satoshi Nakamoto et du mouvement Cypherpunk sur le Bitcoin, le Web3, les Dao et la vie privée en ligne de manière générale. Ces derniers doivent être décentralisés par nature et non contrôlés ou régulés par un quelconques acteur centralisé.

 

Les états ont utilisé tous l’arsenal a leur disposition pour contrôler et réguler internet à travers différents pays du monde. Avec des lois plus liberticides les unes que les autres sous couvert de terrorisme, sécurité nationale avec des lois donnant les pleins pouvoirs sur nos vies privées et nos données.

Articles Similaires

Nos partenaires

QTradingTheory est une communauté cryptos spécialisée dans la defi et les play to earn. Rejoignez plus de 5000 passionnés sur le discord !

© Copyright 2022 – CoinActuCrypto – Made with ❤️