Accueil » Le mixer Tornado Cash bloquera les adresses sanctionnées par l’OFAC

Le mixer Tornado Cash bloquera les adresses sanctionnées par l’OFAC

Dans l'oeil du cyclone

par wedges
3 minutes de lecture 🕮

Et tout d’abord, qu’est ce que Tornado Cash ?
Il s’agit de ce que l’on appelle un “mixer” de la blockchain Ethereum, un mélangeur en français. Cette application de transfert de cryptomonnaie a une caractéristique particulière très prisée : elle peut faire perdre la trace de flux financiers. Car on le sait justement une des caractéristiques fondamentales des blockchains est la traçabilité permanente et entière, en effet, tout le monde a la vision du “livre de comptes” qu’est une blockchain. C’est ce qui fait sa force et la rend infalsifiable (tout le monde a le livre de compte et si quelqu’un essaie d’intégrer un livre de compte corrompu dans le système, le consensus l’éjectera). Les mixeurs ont la particularité de scinder des transactions en une multitude de transactions dont on ne sait finalement pas quelle est la cible véritable, permettant par la même de masquer les flux.

Le hack de 625 millions de dollars de Ronin (voir notre article), la blockchain du Play to Earn Axie’s Infinity , avait justement utilisé après l’attaque Tornado Cash pour déplacer les fonds volés, ce qui est un procédé classique des hackers en cryptomonnaie.

Et aujourd’hui, Tornado Cash annonce désormais par un tweet bloquer les adresses de porte-monnaie cryptographiques sanctionnées par l’OFAC (Office of Foreign Assets Control – le bureau de contrôle des actifs étrangers aux US).

“Le maintien de la confidentialité financière est essentiel pour préserver notre liberté, cependant, il ne devrait pas venir au prix de la non-conformité”

Tornado.Cash

Cette nouvelle intervient un jour après que le département du Trésor ait ajouté à sa liste de sanctions une adresse Ethereum liée au piratage Ronin du mois dernier (le groupe de pirates nord-coréen Lazarus serait lié à ce vol de 625 millions de dollars).

Tornado Cash a déclaré utiliser l’oracle Chainalysis – un contrat intelligent qui valide si une adresse de portefeuille de crypto a été incluse dans une désignation de sanctions – pour bloquer les adresses de crypto sanctionnées par l’OFAC.
Cependant, le diable se cache dans les détails, en effet le cofondateur de Tornado Cash, Roman Semenov, a également déclaré que les changements ne sont effectués que sur le front-end, c’est-à-dire au niveau de son application décentralisée (dapp). “Les contrats intelligents sont immuables“, a déclaré Semenov dans un tweet vendredi. “Le protocole (contrats intelligents onchain) et le frontend (dapp) sont des choses différentes”. Les utilisateurs avancés des blockchains savent en effet utiliser ces smart contracts de la blockchain Ethereum sans avoir besoin de l’interface utilisateur d’un site web. Il ne s’agit donc bien que d’un blocage de façade.

Et il y a effectivement matière à polémique, certaines personnes ont critiqué la démarche, puisque sanctionner des adresses ne signifie pas que les mauvais acteurs ne peuvent pas utiliser ses services. Cependant une fois encore se pose la question de la vraie décentralisation : pourquoi Tornado Cash devrait se plier aux injonctions d’autorités…. centrales.

L’ année dernière, les protocoles décentralisés Uniswap et 1inch ont également bloqué certains services de leur frontend. Uniswap a retiré de la liste une foule de jetons dont le fonctionnement était assimilé à des titres ou à des offres de produits dérivés, tandis que 1inch a commencé à bloquer les adresses IP américaines.

 

 

Articles Similaires

Nos partenaires

QTradingTheory est une communauté cryptos spécialisée dans la defi et les play to earn. Rejoignez plus de 5000 passionnés sur le discord !

© Copyright 2022 – CoinActuCrypto – Made with ❤️