Accueil » Une banque portugaise obtient de la banque centrale une licence de service d’actifs numériques

Une banque portugaise obtient de la banque centrale une licence de service d’actifs numériques

Le Portugal prend le Bison par les cornes

par wedges
3 minutes de lecture 🕮

Bison Bank proposera ses services d’actifs numériques aux particuliers devenant ainsi la première institution bancaire du pays autorisée à le faire.

La banque portugaise Bison Bank a reçu l’autorisation de la Banque centrale du Portugal d’opérer en tant que “fournisseur de services d’actifs virtuels” (VASP, virtual asset service provider), devenant ainsi la première banque du pays à recevoir le feu vert du régulateur.

Jeudi, Banco de Portugal a donc mis à jour sa liste de fournisseurs de services d’actifs virtuels en ajoutant “Bison Digital Assets” comme cinquième bourse de crypto-monnaies autorisée dans le pays. En avril 2021, des lois ont été votées pour réglementer les échanges de crypto-monnaies dans le cadre d’un régime de licence géré par la banque centrale. En juin de cette année, les premières licences ont été accordées aux exchanges Mind The Coin et Criptoloja, les deux premiers VASPs autorisés à opérer dans le pays, mais qui n’étaient pas des banques.

En mars 2021, le régulateur a accordé la première licence VASP “toutes catégories” à Utrust, permettant à la bourse de proposer des échanges de crypto à crypto, des transferts vers des adresses de portefeuilles, ainsi que la garde et le stockage de clés privées, en plus d’offrir une rampe d’accès au fiat. Bison Bank a également obtenu une licence toutes catégories.

Le Portugal est considéré comme un paradis pour les crypto-monnaies en Europe, étant donné la méfiance du vieux continent à leur encontre (voir notre article). Il n’y a pas d’imposition sur les gains ou le revenu des particuliers sur les crypto-monnaies, sauf s’il s’agit du seul revenu d’un individu, car le Portugal considère les crypto-monnaies comme une forme de paiement ou de monnaie, et non comme un actif.

En avril 2020, le pays a établi des plans pour créer des zones franches technologiques (ZLT), des zones dans lesquelles les entreprises peuvent tester des produits et des services, le pays soulignant qu’il envisageait de tester la technologie blockchain dans le cadre de son plan de transformation numérique.

En octobre 2021, le gouvernement portugais a annoncé qu’il s’associait avec des entreprises du secteur public comme privé ainsi que des experts pour créer un groupe de travail chargé d’élaborer une stratégie nationale en matière de blockchain. Le groupe a étudié la manière dont le pays pourrait appliquer la technologie, ainsi que la clarification des conditions réglementaires. Le gouvernement portugais prévoit qu’un projet de stratégie sera publié à la fin de ce mois, et que la version finale sera publiée en juin 2022.

Articles Similaires

Nos partenaires

QTradingTheory est une communauté cryptos spécialisée dans la defi et les play to earn. Rejoignez plus de 5000 passionnés sur le discord !

© Copyright 2022 – CoinActuCrypto – Made with ❤️